MAFALDA

MAFALDA

GROUPE DU NOUVEAU RÉSEAU CEREDA

Centre d’Études et de Recherche sur l’Enfant dans le Discours Analytique

diagonale francophone

Champ Freudien

À TOULOUSE

 

Responsable : Florence Nègre – florencenegre@wanadoo.fr

Prochaines dates :

23 octobre, 27 novembre et 18 décembre 2017.

27 janvier 2018 JOURNEE « Enfants violents » : atelier clinique + conférence de Christine Maugin (coordinatrice du Nouveau Réseau CEREDA).

12 février, 12 mars, 9 avril, 14 mai et 11 juin 2018.

Hercule à la croisée des chemins Matteo Balducci

ATTENTION ENFANTS VIOLENTS!!

Enfants violents, tel est le thème de travail qu’en avril 2017 Jacques-Alain Miller a proposé à tous les groupes du CEREDA pour les 2 ans à venir.
Comment ne pas être concerné!?
Qui, dans l’institution où il officie – milieu scolaire bien sûr, MECS et Familles d’Accueil, ITEP évidemment, Hôpitaux de Jour…jusqu’aux IME maintenant! – qui donc n’a pas affaire aux enfants violents? Il n’est que de jeter un coup d’œil sur le net: Prévenir la violence des enfants / Mon enfant est violent, que faire?/ Enfant agressif, comment gérer la violence? / Enfant violent: comment réagir?…
Les enfants violents font le buzz.
Deux ans, c’est le temps dont chaque groupe du CEREDA dispose pour travailler sur ce thème. A Toulouse comme ailleurs en France nous commençons à peine, et c’est au sein de MAFALDA que ça se passe, une fois par mois.
Les enfants violents: pourquoi le pluriel dans ce titre? La violence nécessite-t-elle l’examen du cas par cas ou existe-t-il une matrice commune à tous? Et puis: relève t-elle de l’agressivité, tournée vers l’Autre ou vers soi-même, ou ressortit-elle au champ de la pulsion?…
Donc nous commençons à peine. Et parce que clinique et théorie sont indissociablement liées, chaque séance est consacrée à l’étude d’un texte psychanalytique de référence – et/ ou d’un livre ou d’un film- et à l’examen d’un cas clinique présenté par l’un des participants.
On peut vouloir ne pas rester seul avec les questions que pose la pratique. On peut souhaiter chercher et trouver appui, avec d’autres, sur le corpus théorique psychanalytique freudien, lacanien et celui que délivre notamment Jacques-Alain Miller pour se constituer des repères et ainsi orienter son travail au quotidien.

Aussi le groupe MAFALDA est ouvert à chaque professionnel ou étudiant qui en fait la demande.

Renseignements: Florence Nègre
Responsable du groupe Mafalda
florencenegre@wanadoo.fr

***

Séance du lundi 18 décembre 2017 de 20h30 à 22h30 Maison de la Citoyenneté Nord (Métro Minimes-Claude Nougaro)

L’entrée se fait le soir par la rue Gélibert.
Si vous trouvez le portail fermé n’hésitez pas à nous joindre au 06.63.08.18.35 pour que l’on vous ouvre.
 
Lors de cette soirée, Chantal Souchon nous présentera le texte « Voile de violence » de Philippe Lacadée, paru dans La cause freudienne N°77.
Nous reprendrons une situation de la pratique de Franck Baziluk en préparation de sa présentation à l’atelier clinique prévu lors de la venue de Christine Maugin le 27 janvier prochain à Toulouse (voir l’annonce un peu plus bas↓).
 
Nous pouvons vous faire parvenir le texte « Voile de violence » par mail sur demande.
***

SAMEDI 27 JANVIER 2018 à Toulouse – Maison de la Citoyenneté Nord, Place du Marché aux cochons (Métro ligne B/ Arrêt Minimes)

Vers la 5e Journée de l’Institut psychanalytique de l’Enfant 2019
10h 30: Atelier clinique. Ouvert sur inscriptions préalables

15h: Conférence publique de Christine Maugin

psychanalyste à Paris, membre de l’École de la Cause freudienne

et de l’Association Mondiale de Psychanalyse

Coordinatrice du

Centre d’Études et de Recherches sur l’Enfant dans le Discours Analytique (CEREDA)

Que lire de la violence de l’enfant?

La violence, Jacques-Alain Miller nous propose de la lire comme la pulsion. De qui, vers quoi, la violence de l’enfant s’oriente-t-elle? A quoi s’affronte l’enfant violent? Que cherche t il à nous dire? Plutôt que de vouloir comprendre l’enfant violent, qu’avons nous à en apprendre? 

PAF  : 10€ / étudiants, -26 ans, demandeurs d’emploi : 5€

Renseignements Inscriptions: florencenegre@wanadoo.fr 06-88-23-99-37

 

 

 



ARCHIVES

***

Séance du lundi 27 novembre 2017 de 20h30 à 22h30 Maison de la Citoyenneté Nord

4 place du Marché aux cochons L’entrée se fait le soir par la rue Gélibert. (Si vous trouvez le portail fermé, appelez-nous au 06.63.08.18.35 et on vous ouvre)

première partie

RÉFÉRENCE cinéma :

« L’atelier » de Laurent Cantet

Clémence Coconnier nous présentera le film L’atelier de Laurent Cantet, actuellement sur les écrans dont vous trouverez le synopsis et autres renseignements ici : http://www.telerama.fr/cinema/films/l-atelier,516788.php.
Sa présentation articulera ce que ce film peut nous apprendre sur la violence en s’appuyant sur le texte d’orientation de J.-A. Miller « Enfants violents »*.

https://www.apreslenfance.com/?wysija-page=1&controller=email&action=view&email_id=167&wysijap=subscriptions

seconde partie

La clinique

Alexandre Hugues abordera un cas issu de sa pratique

 ***


Séance du lundi 23 octobre 2017 de 20h30 à 22h30

MAISON DE LA CITOYENNETE NORD

place du marché aux cochons (entrée le soir par la rue Gélibert)

(appel 06 63 08 18 35 si fermé)

Lecture

L’AGRESSIVITÉ EN PSYCHANALYSE de Jacques Lacan (1948)

Lors de notre dernière séance, Clémence Coconnier a commencé de nous présenter ce texte publié dans ÉCRITS de Jacques Lacan. Nous poursuivrons sa lecture grâce à l’apport de Sarah Moreau.

Clinique

Frank Baziluk nous proposera une situation clinique issue de sa pratique.

Retour sur la journée de travail à Toulouges avec Hélène Bonnaud, organisée par le groupe Kaliméros CEREDA.

Référence

ENFANTS VIOLENTS par Jacques-Alain Miller

 

***


 

Présentation par Florence Nègre de la journée Mafalda du samedi 28 janvier 2017 à Toulouse. Mafalda est un groupe de travail appartenant au Nouveau Réseau CEREDA ( Centre d´Etudes et de Recherche sur l’Enfant dans le Discours Analytique)

capture-decran-2017-01-07-a-20-22-46

Présentation de la journée par Florence Nègre, responsable de Mafalda

CLIQUER SUR L’IMAGE !

mafalda

argument

******

LE CEREDA

Rosine et Robert Lefort ont écrit une œuvre considérable sur la clinique avec l’enfant en soutenant une thèse majeure : l’enfant est un analysant à part entière¹. Inouï ! En 1953, pendant son Séminaire, Jacques Lacan demande à Rosine Lefort d’exposer le cas d’un enfant dont elle s’occupe, dont il dira : C’est un de ces cas graves qui nous laissent dans un grand embarras quant au diagnostic, dans une grande ambigüité nosologique². Un cas où nous touchons du doigt sous sa forme la plus réduite, le rapport fondamental de l’homme au langage. C’est extraordinairement émouvant.³ L’exposé de Rosine Lefort et son accueil par Lacan seront fondamentaux. La démonstration est faite que l’enfant peut être pris en analyse car il est avant tout un sujet.

Fondateurs de la psychanalyse d’orientation lacanienne avec les enfants, R. et R. Lefort vont, avec Jacques-Alain Miller, Judith Miller et Eric Laurent  travailler dans un cartel à l’issue duquel le CEREDA sera crée, en 1982.

Le CEREDA (Centre d’Étude et de Recherche sur l’Enfant dans le Discours Analytique), renommé Nouveau Réseau CEREDA en 1993, existe actuellement autour de trois Diagonales : francophone, hispanophone et américaine qui s’orientent à partir de deux principes:

     L’enfant est un sujet à part entière

       L’unité de la psychanalyse

(il n’y a pas de spécificité de l’analyse avec les enfants)

Ces deux principes ne vont pas l’un sans l’autre. Il en résulte que l’enfant n’est pas un petit sujet en réduction et que les questions qu’il pose touchent aux enjeux mêmes de la subjectivité, ceux de l’être- parlant.

Le Nouveau Réseau CEREDA est depuis 2009 rattaché à l’Institut de l’Enfant, crée par Jacques-Alain Miller.

La Diagonale francophone (France, Belgique et Suisse) se compose actuellement d’une vingtaine de groupes qui tous travaillent aux questions que pose la psychanalyse avec les enfants et les adolescents. Sa Commission d’Accueil et d’Orientation reçoit et examine les demandes des nouveaux groupes, veille à leur orientation et propose un thème et un argument de travail pour l’année.

Les publications

*Le bulletin La petite Girafe, transformé en revue depuis 2001. Publications récentes :

Peurs d’enfants, 2011. Le savoir de l’enfant, 2013. Interpréter l’enfant, 2015. Navarin Editeur.

*Diagonal, publication numérique mensuelle. Il annonce et suit le travail propre à chaque groupe, publie certains de leurs travaux, anticipe et prépare les évènements et les débats. diagonal-nrc-subscribe@yahoogroupes.fr

Les évènements

* 2011, première Journée de l’Institut de l’Enfant sur Les peurs d’enfants.

* 2013, Journée de l’IE sur Le savoir de l’enfant

* 2105, Journée de l’IE sur Interpréter l’enfant

* 18 mars 2017, Journée de l’Institut de l’Enfant sur Après l’enfance ,

Palais des congrès d’Issy-les-moulineaux. www.apreslenfance.com

 MAFALDA

Mafalda s’adresse aux praticiens du médico-social ou de la santé mentale qui travaillent avec des enfants ou des adolescents en institution ou en libéral et que leur pratique interroge.

Qui sont sensibles à la clinique et à l’idée que l’enfant est un sujet à part entière. Mieux, qui supposent  que la psychanalyse peut aider à penser son travail.

Mafalda est donc le groupe toulousain rattaché au CEREDA. Son intention est double: s’enseigner des enfants, tenter d’entendre langue dans laquelle ils s’expriment⁴ et offrir la possibilité à ses participants de venir parler, à d’autres de leur pratique et de la place qu’ils y tiennent. Travail de textes psychanalytiques, incursions dans la  littérature et dans le cinéma et élaboration clinique de cas  y sont proposés à chaque séance  pour permettre à ceux qui  ne souhaitent pas rester seuls avec leurs interrogations une orientation de leur travail au quotidien.

Le groupe se réunit un lundi par mois, de 20h30 à 22h30. Renseignements : Florence Nègre florencenegre@wanadoo.fr , Tel : 06 88 23 99 37.

La vie du groupe Mafalda s’accorde avec la réalité clinique des praticiens du secteur de l’enfance qui viennent y participer. Tous les deux ans, la vie de ce groupe comme de tous ceux rattachés au Nouveau Réseau CEREDA, est ponctuée  par la Journée de l’Institut  de l’Enfant. Moment fort qui oriente le travail pour les deux années à venir.

Ce groupe, comme tous ceux du CEREDA, est attentif aux modalités contemporaines selon lesquelles s’exprime le malaise des enfants et des adolescents. Il  interroge les nouveaux symptômes et examine les incidences de la reconfiguration du monde actuel dans la clinique quotidienne. 

Evènement : samedi 28 janvier 2017. A Toulouse. Le matin : atelier clinique. Deux cas d’adolescents seront exposés et discutés avec Michel Neycensas, psychiatre et psychanalyste à Bordeaux. L’après-midi, il donnera une conférence publique sur le thème de la sexualité des adolescents.

                                                                                                                      Florence Nègre, responsable

                                                                                                           Alexandre Hugues, co-responsable

¹Lefort R. et R., « L’enfant est un analysant à part entière », entretien réalisé par Marie-Hélène Brousse et Dominique Miller paru dans L’Âne n°16, mai 1984, republié dans L’avenir de l’autisme, op.cit., pp. 129-142.

² Lacan J., Le Séminaire, livre I, Les écrits techniques de Freud, Paris, Seuil, 1975, p. 107.

³Ibid., p. 119.

⁴ Lacan J., Le Séminaire, livre IV, La relation d’objet, Paris, Seuil, 1994, p.337.

Publicités