LECTURES DE PSYCHANALYSE

LECTURES DE PSYCHANALYSE POUR NOTRE TEMPS

avec la librairie Ombres Blanches (Toulouse)

“Que pensent les psychanalystes de notre époque ? qu’écrivent-ils à propos de notre siècle ? Comment interviennent-ils dans les débats qui agitent le monde, la politique, le social? Comment les interprètent-t-ils ? Lorsque tout parait chamboulé, les psychanalystes viennent souligner la nécessité d’inventions singulières. Ils publient régulièrement pour maintenir vivant ce cap, cette voix/voie dans le tumulte du monde et  « rejoindre à son horizon la subjectivité de son époque », comme l’écrivait Jacques Lacan.

Une mutation profonde nous traverse. Et cela participe du temps dans lequel nous vivons, le temps des sujets auxquels nous avons à répondre en tant que psychanalystes lorsqu’ils nous sollicitent un par un et celui dans lequel les psychanalystes choisissent de s’engager pour faire entendre leurs interrogations et leurs élaborations, comme en témoignent les derniers numéros de La Cause du Désir avec ses thème « Virilités », « Mort ou Vif » ou les travaux de nouage sur le collectif et l’institution.

Drôle de rapport au savoir, qui a un effet direct sur la façon dont la psychanalyse se diffuse et se transmet. Les textes produits par les psychanalystes sont un laboratoire car ils portent la marque d’un savoir vivant qui change celui qui écrit, et qui modifie, en y participant, la vie de la communauté analytique.

Les psychanalystes écrivent souvent bouts par bouts. Les revues publient leurs résultats périodiquement, non pas comme des sommes, plutôt sous la forme d’articles, ce qui est homogène au statut du savoir en psychanalyse : vivant et donc en pièces détachées.

Distrayantes et sérieuses, documentées et actuelles, ces revues de psychanalyse nous réveillent, lisent l’époque et l’éclairent.”


Unknown-1

Samedi 22 septembre 2018  : Rencontre et conversation avec Hélène Guilbaud, psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP, et Bénédicte Julien, psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP, en fonction d’AE de l’ECF 

A 11h à la librairie Ombres blanches : rencontre avec le public et conversation autour du livre Les psychoses ordinaires et les autres, sous transfert

Lu dans la gazette d’Ombres Blanches :
 
La psychose ordinaire? C’est à dire? A savoir? Scilicet? A partir de leur expérience clinique, deux Analystes de l’Ecole de la Cause Freudienne s’entretiennent devant nous, s’entretiennent avec nous de ce livre « incomplet » et « incohérent » qui cherche à faire entendre « le réel en jeu dans la langue de la psychanalyse. »
Vous dites psychose ordinaire, quand vous ne reconnaissez pas des signes évidents de névrose, et ainsi, vous êtes conduit à dire que c’est une psychose dissimulée, une psychose voilée. Une psychose difficile à reconnaître telle quelle, mais que je déduis de petits indices variés. » (*)
Ce volume n’est pas ordinaire, ce n’est pas un dictionnaire sur les psychoses, ordinaires ou extraordinaires, ce n’est pas un manuel sur leur usage sous transfert, c’est une élaboration faite au un par un par 109 psychanalystes de l’association mondiale de psychanalyse sur 108 termes choisis très divers qui font apercevoir un paysage inédit : celui des psychoses au XXIème siècle et leur traitement avec la psychanalyse lacanienne.
* Jacques-Alain Miller, extrait de « Effet retour sur la psychose ordinaire », Quarto n° 94-95, , janvier 2009, p. 41.

Samedi 20 octobre 2018 à 11h30 : Rencontre avec Catherine Vacher-Vitasse autour de son ouvrage :

corps féminin


Lire et écouter Jacques Lacan :

1 octobre, 5 novembre, 3 décembre 2018

Pourquoi lire et écouter Jacques Lacan aujourd’hui?
Parce que « c’est le monde des mots qui crée le monde des choses » (1) les remaniements qui affectent les discours sur lesquels se fondent le lien social, transforment le goût de la vie.
Parce que de « démocratie illibérale » en renvoi des « fugitifs »(2) à la mer, de ségrégation en promotion de faits alternatifs, de Vérité majuscule en gangrène de nos discours par l’idéologie de l’évaluation, de dépeçage du sujet et de sa vie en comportements rééduqués à la découpe, le « malaise dans la civilisation » menace de virer à l’impasse.
Trois psychanalystes, chacun à leur manière, s’emploient à puiser dans les textes et les paroles de Jacques Lacan des ressources pour concevoir le mouvement qui nous emporte.
Francis Ratier
(1) Lacan J, « Fonction et champ de la parole et du langage » Ecrits, Paris, Seuil, 1966, p 276
(2) Rendons à Le Clézio ce qui lui revient d’avoir nommé si justement
Quatre lundis d’échanges proposées par la librairie Ombres Blanches et l’Association Cause Freudienne Midi-Pyrénées de 17h30 à 19 h.
  • 1 octobre, Dominique Hermitte : « Le corps qu’on a et le genre que l’on se donne »
  • 5 novembre, Christiane Alberti : « Paroles de femmes »
  • 3 décembre , Francis Ratier : « l’Histoire, l’histoire »
  • 14 janvier 2019, « Echanges croisés »

ARCHIVES 

Vendredi 4 mai 2018 : l’ACF-MP et le groupe Mafalda (CEREDA) accueilleront Laurent Dupont à la librairie Ombres Blanches pour fêter la publication du 4ème numéro de la collection La petite GirafeAprès l’enfance.

Rencontre proposée par L’Association de la Cause freudienne Midi-Pyrénées et Mafalda autour de la parution d’Après l’enfance, quatrième ouvrage de la Collection de la petite Girafe (éditions Navarin). Laurent Dupont, psychanalyste, Analyste de l’Ecole, vice-président de l’Ecole de la Cause freudienne, membre de l’Association Mondiale de Psychanalyse et co-directeur de la Collection de la petite Girafe interviendra sous le titre « a history of violence ». Les activités du groupe Mafalda s’orientent vers la prochaine Journée de l’Institut de l’enfant en mars 2019 avec le thème « Enfants Violents » proposé par J.-A. Miller (Pour lire le texte d’orientation de J.-A. Miller, cliquez ICI)
Pour consulter une conférence de Laurent Dupont, cliquez ICI.

Laurent Dupont Ombres Blanches

couv.lpg4-1ere-_1


Unknown


Mise en page 1

LA PSYCHOSE ORDINAIRE, La Convention d’Antibes – Sous la direction de Jacques-Alain Miller, Navarin Editeur

Dans l’histoire de la psychanalyse, on s’est intéressé tout naturellement à la psychose extraordinaire, à un Schreber, alors que ce volume présente des psychotiques plus modestes, qui se fondent dans la moyenne : la psychose compensée, la psychose supplémentée, la psychose non-déclenchée, la psychose médiquée, la psychose en thérapie, la psychose en analyse, la psychose qui évolue, la psychose sinthomée.

Le psychotique franc comme le normal sont des variations du parlêtre. Le psychotique n’est pas une exception, et le normal n’en est pas une non plus. Tous égaux devant la jouissance, tous égaux devant la mort. On distingue, non pas des classes, mais des modes.

Si l’Autre existe, on peut trancher par oui-ou-non, il y a des critères, des « répartitoires ». Mais quand l’Autre n’existe pas, on est dans le plus-ou-moins. Quelle est la vérité des choses humaines ? Où qu’on aille, où qu’on soit, le réel se présente sous la forme de la courbe de Gauss.

Le certain est très rare. Puis, il y a le « sûr mais pas certain » : on sait que c’est comme ça, mais on ne peut pas le démontrer. Enfin, il y a le « pas sûr ». Nous travaillons dans le pas sûr. « Ce n’est pas sûr », c’est la réplique universelle. On est presque toujours dans l’à-peu-près.

S’il existe des lieux comme la Croisette, la Promenade des Anglais à Nice, les Planches de Deauville, notre Convention, c’est que la pensée est condamnée à l’approximation, à la conversation. Évidemment, il ne faut pas en faire ses délices. C’est justement parce que nous sommes dans la pratique condamnés à la pensée approximative, qu’il nous faut maintenir notre postulation vers le mathème.

Réédité pour le Congrès 2018 de l’AMP à Barcelone

Disponible à la libraire de l’ECF et dans toutes les bonnes librairies – diffusion Interforum

Pour COMMANDER en ligne, cliquez ICI

 

Pour CONSULTER la table des matières, cliquez ICI


Scarone

VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

Lectures de psychanalyse pour notre temps S2/E3

proposées par la délégation Midi-Pyrénées de l’Association de la Cause freudienne

à la librairie Ombres Blanches à Toulouse

Ce que peut la psychanalyse

Conférence et débat

animés par les membres de lAssociation de la Cause freudienne

LE PSYCHANALYSTE ENGAGÉ DANS SON TEMPS

Les revues de psychanalyse

La Cause du désir (Revue de psychanalyse publiée à Paris)

Quarto (Revue de psychanalyse publiée à Bruxelles)

Mental (Revue de LEurofédération de Psychanalyse)

et

NOUAGE (bulletin de la délégation Midi-Pyrénées de lACF)

INVITÉES

Aurélie Pfauwadel, Rédactrice en chef de « La Cause du Désir »

Vanessa Sudreau, Responsable de « NOUAGE »


Lacadée Ombres Blanches rectifié.png

 ooLa cadée livre OB.png

Publicités