LE 18H du 24 mars

L’Appel des psychanalystes à voter contre LE PEN est un APPEL : alerter, mobiliser, faire savoir, convoquer, rassembler, lancer un mouvement.

Aujourd’hui la campagne entourant cet Appel prend un tour nouveau. Dans les régions, la mise en œuvre d’une Série de Conversations Anti-Le Pen suscite contacts, échanges, connections avec d’autres réseaux, amis des libertés. Ces relais, nombreux, donnent à notre Appel une autre dimension, des formes renouvelées, des media inventifs. Toutes les initiatives seront accueillies. Toutes les surprises bienvenues.

Chacun se hâte et se décide.

Just published. Sur Mediapart : Huit réflexions de Jacques-Alain Miller sous le titre « Jam-session de l’actu ». Sur le site de La Règle du Jeu : « La querelle du Votutile » par Jam.

SCALP. En Ile de France – ACF Ile-de-France, Envers de Paris, UFORCA-Paris Ile-de-France organisent un Forum express le mercredi 29 mars de 19h à 22h à Choisy le Roi, sous le titre : Pourquoi les psychanalystes appellent à voter contre MLP – La ritournelle menaçante de MLP au nom du bien public.

#OnNePourraPasDireQuOnNeSavaitPas

C. Alberti

 

BILLET D’ACTU
Première rencontre avec Emmanuel Macron, par Fouzia Taouzari

En direct du Salon du Livre qui se tient à Paris ce jour, où le Maroc est l’invité d’honneur. Après avoir écouté deux conférences sur l’émergence de la littérature au Maroc, je flâne entre les livres, absorbée comme toujours à des trouvailles littéraires. Je me retrouve malgré moi propulsée sur une autre scène. Un mouvement de foule – journalistes, lycéens – s’agite autour de moi. Je regarde la scène où ma curiosité m’amène à avancer, à tendre l’oreille, pour savoir ce qu’il se passe. J’entends : « Mélenchon est là ». « Non, c’est Macron », crie un autre jeune. Jamais de ma vie je n’avais assisté à un meeting ou croisé un politicien. Cela n’existait pour moi que dans les infos. Mais là, j’y étais, drôle de contingence. J’avance. Je suis bousculée. Tout le monde attend qu’Emmanuel Macron fasse son apparition. J’entends qu’il va passer sur l’allée où je me tiens. Je suis le mouvement de près, mais pas suffisamment pour l’approcher. Bousculade, mouvement de foule. Je contourne la foule. Mon calcul était bon, je me retrouve avec des journalistes à attendre de pouvoir l’approcher. J’essaie d’amadouer le garde du corps pour qu’il me laisse parler à Emmanuel Macron. Je lui dis que je compte écrire quelques lignes pour un quotidien de psychanalyse très lu. Il me répond que ce sera plus facile en fin de journée, précisant que ma question devra concerner uniquement le Salon du Livre. Il sort, je m’approche d’Emmanuel Macron et l’interpelle telle une journaliste. Il me lance : « Bonjour ! », et là, je lui demande ce qu’il pense du mouvement lancé par les psychanalystes à voter contre Marine Le Pen. Il me répond ne pas connaître ce mouvement. Il me questionne. Je lui explique rapidement. Il me dit qu’il ira voir, et que cela l’intéresse. Une dame me tend aussitôt sa carte : « Ecrivez-moi, je suis sa chef de cabinet, je lui transférerai votre mail. » A mon tour, je donne à Emmanuel Macron ma carte de visite, qui mentionne ma qualité de psychanalyste. Voilà, notre mouvement s’étend. Il s’est invité par la contingence dans le Salon du Livre.

Le 18h publiera volontiers d’autres « Billets d’actu ».

Publicités