Montauban, RV le 12 mai

RENDEZ-VOUS LECTURE ET ETUDE

20h
———————

Association Cause Freudienne Midi-Pyrénées Antenne de Montauban

L’Ancien Collège, Salle de réunion 102 (à vérifier à l’accueil)

1, rue de l’Ancien Collège – Montauban

Renseignements : Quynh MARTIN 05 63 63 17 19

RENDEZ-VOUS LECTURE ET ETUDE les jeudis 12 mai et 9 juin 2016 à 20h
———————
La psychanalyse et l’école.

Face à l’indifférence, au refus scolaire et à la violence verbale de certains élèves, Philippe Lacadée propose d’abord de s’interroger sur le sens du langage, Qu’est ce que parler veut dire ? chaque être humain doit traduire dans la langue dite du sens commun une part de son être pour entrer dans le lien à l’Autre, dans le lien social.
C’est ce lien à l’Autre de la langue articulée qui peut être mis en difficulté à L’époque actuelle où les objets capitalistes pulsionnels sont omniprésents, où l’objet de consommation est devenu plus important que le désir savoir.
Face l’élève consommateur, habitué à jouir de ses sensations immédiates en se branchant sur l’Autre de la machine, Freud invite à ne pas reculer devant le « fâcheux », c’est-à-dire, ici, devant l’échec scolaire. Savoir accueillir la langue de l’élève, dire OUI à ce qu’il répète, au symptôme, reconnaître son mode singulier de jouissance pour mieux dire NON au débordement de celle-ci qui peut conduire au refus scolaire, c’est le pari du lien social qui respecte le fâcheux soit le symptôme. C’est le pari du CIEN*.
L’élève est très sensible à la valeur qu’il pense avoir pour un professeur.
La présence de celui-ci, exigeante, inventive, porteuse d’un désir de transmettre ce qui fait l’humain, ce qui fait l’apprentissage de la vraie vie, est essentielle pour que l’élève cède une part de jouissance immédiate, libérant le désir de savoir afin de s’ouvrir à la vie de l’esprit.

*CIEN : centre interdisciplinaire sur l’enfant, créé par l’Ecole de la Cause freudienne

A partir de :
– Freud S., « Sur la psychologie du lycéen » et «Pour introduire la discussion sur le suicide» in Résultats, idées, problèmes, vol.I,1890-1920, Paris PUF,1984. Aussi dans Lacadée P., La vraie à l’école, Paris, Editions Michèle, 2013, p.
– Lacadée P., Vie éprise de parole – Fragments de vie et actes de parole,Paris, Editions Michèle, 2012,
– Lacadée P., La vraie à l’école- La psychanalyse à la rencontre des professeurs et de l’école, Paris, Editions Michèle, 2013
– Lacadée P., Le malentendu de l’enfant – Que disent les enfants et les adolescents d’aujourd’hui ? nouvelle édition revue et augmentée, Paris, Editions Michèle, 2010
Lacadée P., L’éveil et l’exil, Editions Cécile Defaut, Nantes 2007.

 

L’inconscient et le corps parlant
Conférence de Jacques-Alain Miller (17-04- 2014): présentation
du thème du Xe congrès de l’AMP à Rio 2016

La psychanalyse change, ce n’est pas un désir c’est un fait, dit et répète J-A Miller. elle change depuis qu’elle existe, à l’époque victorienne jusqu’à la notre qui se caractérise de la jouissance généralisée, et l’exhibition du corps. Elle change parce que le monde change. Elle change de Freud à Lacan et du 1er au tout dernier enseignement de Lacan. Elle change dans nos cabinets d’analystes.
Au XXIe siècle la psychanalyse lacanienne, orientée du tout dernier enseignement de Lacan et du cours de J.-A. Miller «L’Être et l’Un », a pour boussole le réel. La jouissance est mise en avant, avec le déplacement du sens vers la jouissance. La question se pose de savoir comment se nouent signifiant, corps et jouissance. Dans Joyce le Symptôme, 1976, Lacan propose pour l’inconscient un nom nouveau, le parlêtre (qui se caractérise du corps parlant), et dans la foulée il invente les néologismes : lalangue et sinthome.

A partir de :
– Miller J-A « l’inconscient et le corps parlant » Scilicet. Le corps parlant. Sur l’inconscient au XXIe siècle.ECF, coll. Huysmans, 2015. p.21-34
– Lacan J « Joyce le symptôme » Autres écrits. Paris, Seuil,coll. Champ freudien 2001 p.565-570
– Miller J-A., « Lire un symptôme » Mental, revue n°26, juin 2011 Comment le psychanalyse opère. Eurofédération de psychanalyse. Belgique. p.49-58

Publicités